Pendant les vacances de fin d’année, il fait froid, on est bien mieux à l’intérieur… Du coup c’est l’occasion de se mettre à jour sur les expos qu’on n’a pas eu le temps de voir (oui, bon on est en février, mais soit).

Comme il ne restait qu’un mois pour pouvoir voir l’expo Magritte au Centre Pompidou, c’était aussi une bonne excuse pour monter à la capitale (hormis les éclairs de génie de Christophe Adam).

Alors bien entendu, Magritte reste Magritte. L’expo est top et décortique bien l’univers surréaliste du peintre belge, avec quelques pièces vraiment superbes. A compléter avec le Musée Magritte à Bruxelles #visitbelgium 🙂

Mais là n’est pas le propos. En arpentant les allées du musée, je suis tombé par hasard sur le travail de Jun’ya Ishigami, architecte et designer japonais. Et là, bim, gros coup de cœur. La collection présentée réunit une sélection de ses travaux et recherches qui mêlent design, architecture et environnment. Plein de poésie, tout en finesse, d’une simplicité et d’une fragilité rares. On ressent en même temps toute la réflexion et la complexité qu’elle amène pour arriver à ce résultat.

Bref, plutôt que de longs discours et avant que vous ne fonciez au Centre Pompidou, une petite sélection illustrant son travail :

visu01-article-junyaishigami

visu02-article-junyaishigami

visu03-article-junyaishigami

Résoudre des problématiques complexes tout en restant esthétique, travailler sur les aspects fonctionnels des lieux, prendre en considération les gens et leur façon de vivre comme élément de référence… En toute humilité, ça ne ressemblerait pas à ce qu’on fait à la créa chez nous ça ? Hein ?

Quelques infos en plus ?

Centre Pompidou (Collection permanente, salle 34) www.centrepompidou.fr

Jun’ya Ishigami http://www.jnyi.jp

Yohann Lavisse

Directeur Artistique

More Posts